topblog Ivoire blogs

09/03/2016

BILAN DU MOT D'ORDRE DE GREVE

 

POINT DU MOT D’ORDRE DE GREVE

LANCÉ PAR

LA CNES-CÔTE D’IVOIRE ET LA CES-CI

Les mercredi 02, jeudi 03 et vendredi 04 Mars 2016, les enseignants du secondaire général de Côte d’Ivoire ont observé un mot d’ordre de grève lancé par la CNES-Côte d’Ivoire et la CES-CI.

Le taux de suivi s’élève à 70% sur toute l’étendue du territoire national. C’est un signal fort lancé au gouvernement pour qu’enfin s’ouvrent les négociations sur l’apurement des 50 mois d’arriérés liés au reclassement et à la bonification indiciaire, le relèvement des indemnités de logement, l’intégration à la fonction publique des 97 enseignants ex-contractuels, le règlement définitif de la question des mutations abusives.


C’est le lieu de féliciter tous les enseignants de Côte d’Ivoire pour l’initiative du combat, leur mobilisation exceptionnelle et leur discipline lors de ces trois jours d’arrêt de travail. Grâce à cette détermination, deux rencontres de haut niveau ont eu lieu, les mercredi 02 et jeudi 03 Mars 2016 à la Fonction Publique en présence du cabinet de madame le Ministre de l’Education nationale (MEN).

A l’issue de ces rencontres, il ressort les propositions suivantes :

  • un rapport du Ministre en charge de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration sera adressé au Premier Ministre avec un mémorandum des syndicats. Ce rapport et le mémorandum repréciseront au chef du gouvernement le refus des enseignants de Côte d’Ivoire à faire le deuil des arriérés liés au reclassement exceptionnel de 2009  puis l’urgence des discussions sur les modalités d’apurement desdites arriérés ;
  • il a été demandé aux syndicats d’indiquer dans le mémorandum les montants de l’indemnité forfaitaire contributive au logement souhaité ;
  • Le Ministère de l’Education Nationale (MEN) oppose une fin de non-recevoir systématique à l’intégration des 97 ex enseignants contractuels radiés pour fait de grève en 2014. La CES-CI et la CNES-Côte d’Ivoire rejettent cette posture du MEN ;
  • En ce qui concerne les mutations, à la demande de la Fonction Publique, des propositions d’établissements d’accueil ont été faites par les mutés à valider par le MEN.

Camarade militant(e), la pression se poursuit dans l’optique de donner une suite concrète aux décisions prises.

Par conséquent, tu dois :

  • poursuivre la rétention des notes du 2e trimestre ;
  • boycotter les travaux de fin du trimestre ;
  • Rester mobiliser et sereinement à l’écoute de la direction de ton syndicat.

La lutte continue !

 Pour la CES-CI                                                                     Pour la CNES Côte d’Ivoire

SIGNATURE CNES ET CES-CI.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.