topblog Ivoire blogs

23/03/2015

MOT D'ORDRE DE GREVE

Convergences, nationale, enseignants,salaire,ministre,fonctionCamarades, le Mouvement des Syndicats de l’Enseignement Général, Technique et Assimilé de Côte d’Ivoire, a adressé depuis le 10 mars 2015, un préavis de Grève  au Ministre de la Fonction Publique et de la reforme administrative. Ce préavis est la conséquence de plusieurs mois de démarches infructueuses auprès du Gouvernement en vue d’entamer des négociations sur les préoccupations des Enseignants et Assimilés de Côte d’Ivoire.


 

MOT D’ORDRE

Camarade enseignant(e) et assimilé,

Tu es :

-      professeur de lycée, professeur de collège,

-       inspecteur d’éducation spécialisé, éducateur spécialisé et maître d’éducation spécialisée,

-       instituteur ordinaire et adjoint,

-       éducateur préscolaire et adjoint,

-       instructeur de formation professionnelle de base et adjoint,

Tu es en classe ou au bureau,

Depuis novembre 2009, l’État de Côte d’Ivoire te doit cinquante (50) mois d’arriérés liés à ton reclassement et à ta bonification indiciaire qu’il refuse non seulement de te payer mais te demande d’en faire le deuil.

En plus, ton indemnité de logement, ton allocation familiale, ta prime de transport sont désuètes au regard de la cherté de la vie.Même le déblocage des avancements annoncés depuis Octobre 2014 en grande pompe avec pour effet fin janvier 2015 par le Gouvernement n’est pas encore effectif.

C’est pourquoi, le MOUVEMENT DES SYNDICATS DE L’ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL, TECHNIQUE ET ASSIMILÉS DE CÔTE D’IVOIRE t’appelle à agir :

-  en boycottant tous les travaux de fin de trimestre et semestre, 

-  en retenant les notes des évaluations et les moyennes,

-  en observant un arrêt de travail de 72h les mercredi 18, jeudi 19 et vendredi 20 Mars 2015 dès 07h.

 

Pour exiger :

1.   L’apurement des cinquante (50) mois d’arriérés liés au reclassement exceptionnel et à la bonification indiciaire ;

2.  la revalorisation des accessoires de salaires notamment les indemnités forfaitaires contributives au logement, les allocations familiales et prime de transport aux Enseignants et Assimilés ;

3.  le règlement définitif de l’indemnité contributive au logement en faveur des Éducateurs Préscolaires Adjoints (EPA), des Maîtres d’Éducation Spécialisés (MESP) et des Instructeurs de Formation Professionnelle de Base Adjoints (IFPBA) ;

4.  l’instauration d’une nouvelle grille indemnitaire spécifique aux Enseignants et Assimilés notamment l’indemnité de risques professionnels, l’indemnité de recherche et d’innovation pédagogique et l’indemnité de la documentation pédagogique ;

5.  le reversement des ponctions opérées sur les salaires des enseignants en Mars 2013 pour fait de grève ;

6.  l’application de l’arrêté N° 060/MEN/DAF du 15 juin 2007 portant création d’intendances auprès des centres de correction des examens ;

7.  l’intégration des 97 ex-contractuels retirés de la liste des trois mille (3000) qui a fait l’objet de recrutement à la fonction publique par le Décret 2014-343 du 10 juin 2014 ;

8.  le règlement définitif de la question de l’examen de titularisation licence imposé aux professeurs d’éducation physique et sportive de lycée (Titulaires du CAPEPS) en violation de la note circulaire n°165 du 29 Mars 2013 signée du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative portant titularisation des Fonctionnaires ;

9.  la reprise des précomptes à la solde en faveur des syndicats conformément à la directive de la CEDEAO du 1er juillet 1986 ;

10.  la revalorisation des indemnités de direction des Directeurs des écoles maternelles ;

11.  l’achèvement du profil de carrière ;

12.  la formation des ex-A2 ;

13.  la prise d’un décret portant création de l’emploi des Maîtres d’Éducation Spécialisée (MESP) ;

14.  la délivrance des actes de reclassement ;

15.  le déblocage des avancements à la fin du mois de Mars 2015 avec rappel de Janvier et Février.

 

             A cet effet, Camarade, tu dois :

-         t’abstenir de participer aux travaux de conseils de classes,

-         t’abstenir de remplir et signer les bulletins de notes,

-         t’abstenir de corriger les examens régionaux,

-         t’abstenir de toutes activités pédagogiques et administratives pendant ces trois jours,

-         éviter de céder aux pressions et provocations d’où quelles viennent,

-         t’informer régulièrement et uniquement auprès de tes responsables locaux et nationaux qui sont les seuls habilités à te donner des informations fiables,

-         refuser de remplir une quelconque liste de présence au poste à la demande de l’administration,

-         t’abstenir de faire des gardes pendant ces trois jours.

 

Camarade, Trop c’est Trop ! ...

De ta détermination dépendra la satisfaction de tes revendications.

La phraséologie est terminée 

GREVE, EDUCATION, COTE D'IVOIRE,ENSEIGNANTS,SALAIRES,ARRIERES,

09:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.