topblog Ivoire blogs

20/12/2014

PREAVIS DE RETENTION DES NOTES EN COTE D'IVOIRE

LES SYNDICATS :                                                                             Abidjan le 15 décembre 2014

-Coordination des Enseignants du Second Degré

De Côte d’Ivoire  (CES-CI)

- Convergence Nationale des Enseignants du

Secondaire de Côte d’Ivoire  (CNES-CI)

-Coalition pour la Dignité des Enseignants du

Secondaire de Côte d’Ivoire (CODESCI) .

                                                                                                  A

                                                                    Monsieur le Ministre de la Fonction

                                                                Publique et de la Reforme Administrative

 

OBJET : Préavis de rétention de notes.

 

                                                                                                 Monsieur le ministre,

 

     Depuis un an, nous, Enseignants du secteur Education/Formation, avons entrepris  plusieurs actions notamment le préavis de grève du 03 mars 2014 de la CNES- Côte d’Ivoire, le courrier d’interpellation du 21 octobre 2014 de la CES-CI à la Primature et la demande d’audience du 20 novembre 2014 de la CODESCI.

 

     Toutes ces démarches visaient à entamer des négociations sur les préoccupations des enseignants de Côte d’Ivoire. Hélas! Ces initiatives sont restées sans suite.

 

     Par conséquent, nous CES-CI, CNES-COTE D’IVOIRE et CODESCI, membres du mouvement des syndicats , décidons :

  • De retenir les notes des évaluations du deuxième trimestre,

  • De boycotter les conseils de classe du deuxième trimestre,

  • De s’abstenir de remplir les cahiers de notes du deuxième trimestre.

               

POUR EXIGER :

  1. L’apurement des cinquante (50) mois d’arriérés s’établissant comme suit :

  • Un stock de 50% allant du 1er novembre 2009 au 31 décembre 2012, soit 38 mois d’arriérés

  • Un stock de 25% allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013, soit 12 mois d’arriérés  

  1. La prise en compte des propositions des syndicats pour le reclassement dans les grades A5, A6, A7

  2. L’intégration des 97 ex-contractuels injustement retirés de la liste des 3000 qui a fait l’objet d’intégration dans la Fonction Publique par le décret  N 2014-343 du 10 juin 2014.

  3. Le règlement des ponctions opérées sur les salaires des Enseignants en février 2013 pour fait de grève ;

  4. Le relèvement forfaitaire des indemnités contributives au logement  des enseignants du second degré en tenant compte de l’exponentielle flambée  du coût du logement en Côte d’Ivoire ;

  5. L’application de l’arrêté N 060/MEN/DAF du 15 juin 2007 portant création d’intendance auprès des centres de correction des examens organisés par le Ministère de l’Education Nationale ;

  6. La revalorisation des indemnités liées aux examens ;

  7. L’instauration d’une prime de surveillance aux examens scolaires ;

  8. L’instauration d’une prime de santé à cause des maladies liées à la fonction enseignante ;

  9. L’instauration d’une prime de séminaires ou ateliers de formation ;

  10. L’instauration d’une prime à la documentation pédagogique.

 

Nous, CES-CI, CNES- Côte d’Ivoire  et CODESCI, restons ouverts à de franches négociations sur ces revendications.

 

             

CNES-COTE D'IVOIRE,SIGNATURES.png

 

 

11:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)